Les chroniques ciné de Marie Fan de Bresson, de Pialat, de Spielberg… !

Retour sur le Poitiers Film Festival

Et voilà un petit moment que le Poitiers Film Festival s’est achevé (27 novembre – 4 décembre) sans que je n’ai encore le temps de faire un retour dessus ! Le voici donc, assez succinct.

J’ai rejoins mes collègues Jean-Pierre Bergeon et Francis Gavelle avec lesquels nous étions Jury du Syndicat Français de La Critique de Cinéma . Un débat public a eu lieu le vendredi 4 décembre à 17h30 pour défendre le film auquel nous avons décidé de remettre le Prix Découverte de la critique française (photos en dessous de l’article).

Verdict : nous nous sommes mis d’accord sur un film allemand : Let’s Burn Something on My Way Out! (Komm ich fackel deine Eigentumswohnung ab!) de Dennis Stormer et Jan D.Günther (école : Filmakademie Baden-Wuttermberg).

Si l’esthétique de ce film n’était pas tout à fait à mon goût, je dois bien l’avouer, c’est le propos qui l’a emporté, nous avons donc résolu avec mes collègues de remettre le prix à cette histoire qui nous a laissé songeurs… Je ne vous en dis pas plus afin de vous laisser la primeur de ce film mais ce sont les personnages qui m’ont réellement convaincu.

Par ailleurs, nous avons également décidé d’attribuer une Mention au film québécois Elle pis son char de Loïc Darses (école : UQAM) pour son traitement original et le cheminement de cette oeuvre qui ne l’est pas moins.

D’autres coups de coeur perso au passage :

Matka Ziema (Mother Earth) film polonais de Piotr Zlotorowicz  (école : PWSFTviT) que j’ai beaucoup apprécié malgré quelques maladresses, l’image superbe et l’histoire sensible m’ont beaucoup plu et j’espère que vous aurez l’occasion de le voir.

Manoman film d’animation totalement barré de Simon Cartwright (école : NFTS, Royaume-Uni). Humour grinçant et cynisme à souhait.

et une mention aux comédiens (et dont je ne trouve malheureusement pas les noms) du film Le Vol des cigognes d’Iris Kaltenbäch (école : La Fémis)

Et voilà … une bien belle expérience qui fut extrêmement agréable et dont je suis revenue tout à fait enjouée ! Merci encore au Syndicat français de la Critique de Cinéma et tout particulièrement à Marion Dubois-Daras ainsi qu’à mes collègues Francis Gavelle et Jean-Pierre Bergeon.

 

Voici le palmarès complet de cette 38 édition  : 

Janus

Grand prix du jury

Janus

de Sung Hwan Kim
fiction, 2014, 15 min
école : Dong-guk University, Corée du Sud

Sur une route enneigée, un couple renverse accidentellement un enfant avec leur voiture.


That Day of the Month

Prix spécial du jury

That Day of the Month

de Jirassaya Wongsutin
fiction, 2014, 30 min
école : Chulalongkorn University, Thaïlande

Goy et Lee sont meilleures amies. Leurs règles tombent exactement le même jour, tous les mois. Jusqu’à ce que Goy découvre qu’elle a du retard.


The Satanic Thicket - ONE

Prix de la mise en scène

The Satanic Thicket – ONE

de Willy Hans
fiction, 2014, 30 min
école : Hochschule für bildende Künste Hamburg (HfBK), Allemagne

Le poulet est égorgé, la chanson est chantée, le lac est traversé. À la base, l’auto-stoppeuse n’avait aucune idée de l’endroit où elle se rendait. Une chose est sûre : comprendre les autres n’est pas chose facile.


Ten buildings away

Prix du scénario

Ten Buildings Away

de Miki Polonski
fiction, 2015, 25 min
école : Minshar for Art, Israël

Un immeuble de quatre étages en pleine ville. Un pont suspendu, parcouru par le trafic incessant des poids lourds. Derrière la fenêtre vivent deux frères et leurs parents. Une famille qui n’a sans doute jamais eu le droit d’exister.


The Guardian

Mention du jury officiel

The Guardian (Patronus)

de Pan Yiran
fiction, 2014, 26 min
école : Beijing Film Academy, Chine

Gao est gardien dans une galerie d’art. Il aime écrire et enregistrer les textes des audio-guides. Un jour, Huang, une vieille dame, se passionne pour un tableau en particulier et l’histoire que Gao raconte.


competition3_deuxamis

Prix du public

Deux amis

de Natalia Chernysheva
animation, 2014, 4 min
école : La Poudrière, France

Deux amis, une chenille et un têtard, grandissent dans deux environnements différents.


Hotaru

Prix du jury étudiant

Hotaru

de William Laboury
fiction, 2015, 22 min
école : La fémis, France

Ils m’ont dit : « Tu as un don, Martha. Ici, ce don ne te sert à rien. Alors on te montrera les plus belles choses au monde. Tu ne te réveilleras jamais. Mais tu porteras les souvenirs les plus précieux. »


competition4_pornpunkpoetry

Mention du jury étudiant

Porn Punk Poetry

de Maurice Hübner
fiction, 2014, 41 min
école : Filmakademie Baden-Württemberg, Allemagne

Un jeune prostitué s’efforce d’empêcher ses émotions oubliées de resurgir. Une rencontre tendre et inattendue avec une jeune femme va le confronter à ses désirs et remettre toute sa vie en question.


Esel

Prix Sakura

Esel

de Rafael Haider
fiction, 2015, 24 min
école : Filmakademie Wien, Autriche

Ce conte met en scène un couple de personnes âgées qui s’efforcent de maintenir leur ferme jadis prospère, avec l’aide d’un âne en fin de vie. Lorsque l’évidence se fait sentir, le fermier va-t-il réussir à faire ce qui est nécessaire ?


Chhaya

Prix Sakura

Chhaya 

de Debanjan Nandy
animation, 2015, 10 min
école : NFTS, Royaume-Uni

Un vieil homme vit cloîtré dans une maison de retraite avec le souvenir de sa femme bien-aimée qui le suit comme une ombre. Face à ce passé qui menace son présent, Prakash va devoir prendre une décision difficile : choisir entre un rêve enchanteur mais illusoire et la vie elle-même.


Let's burn somethingg on my way out!

Prix Découverte de la Critique Française

Let’s Burn Something on My Way Out!

(Komm ich fackel deine Eigentumswohnung ab!)
de Dennis Stormer et Jan D. Günther
fiction, 2015, 40 min
école : Filmakademie Baden-Württemberg, Allemagne

L’amour entre Kathrin et Sebastian est exceptionnel. Mais bientôt ils réalisent que la routine peut causer des problèmes.


Elle pis son char

Mention Découverte de la Critique Française

Elle pis son char

de Loïc Darses
documentaire, 2015, 28 min
école : UQAM, Canada

31 décembre 2003. Lucie décide d’écrire une lettre à l’homme qui a abusé d’elle de ses 8 ans à ses 12 ans et se résout à la lui porter en main propre, où qu’il soit.


The Living of the Pigeons

Prix Amnesty International France

The Living of the Pigeons

de documentaire, 2015, 16 min
école : Dar al-Kalima University College of Arts & Culture, Palestine

Checkpoint 300, entre Bethléem et Jérusalem. Un aperçu troublant et surréaliste des allées et venues quotidiennes pendant « l’heure de pointe », aux premières heures du matin.

 

 

IMG_0686IMG_0692IMG_0694

Le site du Festival dédié aux nouveaux réalisateurs.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Le HTML de base est permis. Votre adresse email ne sera pas publiée.

S'abonner à ce flux de commentaires par RSS

%d blogueurs aiment cette page :